Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Révolution
  • Le blog de Révolution
  • : Révolution ! est le bulletin jeunes de la Fraction l'Étincelle. Il est diffusé dans plusieurs lycées ou facultés en région parisienne et en province.
  • Contact

À propos de nous...

Recherche

Liens utiles

La page facebook de étincelle révolution :



Le site de notre revue :

Les blogs de bulletins d'entreprise "L'Étincelle" :
Blog L'Étincelle La Poste Paris
Blog L'Étincelle Altis/IBM
Blog L'Étincelle Technocentre Renault Guyancourt
Blog L'Étincelle France Télécom
Blog L'Étincelle du Rhône

Pour la coordination des luttes des
travailleurs face aux licenciements :

Collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Les organisations politiques dont nous sommes proches :


20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 13:15
Au Burkina Faso, les travailleurs se font entendre !

Le 8 avril, une grève générale a eu lieu au Burkina Faso contre la vie chère. Déjà, en octobre dernier, les travailleurs burkinabé avaient "balayé" le dictateur Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1987. Ce dernier voulait modifier la Constitution pour rester au pouvoir après... 27 ans de règne ! Cette tentative a mis le feu aux poudres et a débouché sur une véritable insurrection populaire. Le 31 octobre, un million de personnes, les jeunes des quartiers pauvres en tête, sont descendues dans la rue, puis ont érigé des barricades et incendié le parlement. Après avoir tenté de s'accrocher au pouvoir, Compaoré a alors dû démissionner et fuir le pays à bord d'un hélicoptère... de l'armée française !

Compaoré était en effet un des piliers de la « Françafrique » en Afrique de l'ouest, garantissant la protection des intérêts politiques et économiques de l'impérialisme français. Le clan Compaoré était une mafia qui s'enrichissait sur le dos de sa propre population, condamnée dans sa grande majorité à la misère. Les opposants politiques étaient réprimés voire assassinés.

Mais aujourd'hui, cinq mois après la chute de la dictature, l'armée a repris le contrôle du pays pour étouffer les aspirations des pauvres et des jeunes des quartiers populaires à ne plus vivre dans la misère et sous la dictature. Le nouveau pouvoir veut se contenter d'un ravalement de façade et n'hésite d'ailleurs pas à collaborer avec des anciens cadres du régime. Mais les classes populaires ne comptent pas en rester là, comme elles l’ont rappelé par la grève il y a 2 semaines !

Partager cet article

Repost 0

commentaires