Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Révolution
  • Le blog de Révolution
  • : Révolution ! est le bulletin jeunes de la Fraction l'Étincelle. Il est diffusé dans plusieurs lycées ou facultés en région parisienne et en province.
  • Contact

À propos de nous...

Recherche

Liens utiles

La page facebook de étincelle révolution :



Le site de notre revue :

Les blogs de bulletins d'entreprise "L'Étincelle" :
Blog L'Étincelle La Poste Paris
Blog L'Étincelle Altis/IBM
Blog L'Étincelle Technocentre Renault Guyancourt
Blog L'Étincelle France Télécom
Blog L'Étincelle du Rhône

Pour la coordination des luttes des
travailleurs face aux licenciements :

Collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Les organisations politiques dont nous sommes proches :


9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 16:29
Non à l’Europe-forteresse des barbelés !

Ouvrons les frontières : liberté de circuler et de s’installer !

La semaine passée, la photo d'un petit Syrien noyé sur une plage turque a fait le tour du monde. Cela fait bien longtemps que la Méditerranée rejette tous les ans des corps par centaines voire par milliers, sans parler de ceux qu'elle ne rendra jamais. Seulement cette fois, il se trouvait un journaliste sur la plage. Ces dernières semaines, l'afflux de migrants en Grèce, en Hongrie puis en Autriche, où 71 d'entre eux sont morts asphyxiés dans un camion, a en effet mis ces derniers sous les feux de l'actualité.

Un élan de solidarité bienvenu

En Islande, en Allemagne ou en Autriche, un peu partout en Europe en fait, des gens proposent leur aide, de la nourriture, un hébergement. En France, le journal Libération s'offre pour recenser les initiatives. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi dernier pour réclamer que l'Etat accueille une partie des réfugiés.

Pour ne pas se montrer en reste de solidarité, Valls promet 120 tentes à Calais en janvier prochain. Tant pis si cela ne correspond qu'au quart des besoins. L'espoir d'un maigre abri en toile est censé soutenir le moral des réfugiés pendant les quatre prochains mois, y compris par -5°C. Le leader du PS Cambadélis claironne la création d'un réseau de « municipalités solidaires » auquel onze bourgades socialistes de Haute-Garonne adhèrent en fanfare... mais pas – à ce jour du moins – les « camarades maires » Collomb à Lyon ou Rebsamen à Dijon. Ils sont peut-être trop occupés à demander l'intervention de la police pour déloger des migrants, comme cela a été le cas dans le Paris d'Anne Hidalgo cet été à La Chapelle et risque de l'être à nouveau à Austerlitz... Encore qu'à Rennes, le maire PS est capable d'expulser 20 Somaliens et de parler de « devoir de solidarité » le même jour.

« Bons » et « mauvais » migrants ?

Le sinistre de l'Intérieur Cazeneuve l'affirme sans se démonter : « 60 % de ceux qui arrivent » à Calais « relèvent de l'immigration économique ».

Pour lui, les migrants se divisent en deux catégories : les « bons », fuyant les dictatures et la guerre, et les « mauvais » chassés par la misère et la faim. Pour penser ainsi, il faut ne jamais avoir eu réellement faim dans sa vie. Surtout, quand 80 % des Etats sont des dictatures opprimant l'une ses minorités ethniques, l'autre la moitié féminine de la population, l'autre encore quiconque ose dire du mal du roi ou du président, c'est tout à la fois pour des raisons politiques et économiques que l'on part en exil.

Ces dernières années, plus d'un migrant expulsé a trouvé la mort à son retour. Les fonctionnaires français de l'immigration jugeaient leur pays « sûr » ; il ne l'était visiblement pas pour eux...

Un fruit pourri de la domination de la bourgeoisie

Avec 3 millions de chômeurs et autant de mal logés, quelques dizaines de milliers de migrants seraient une charge insupportable pour notre pays ? C'est oublier un peu vite les centaines de milliers de logements vides et les milliards d'euros de profit du CAC 40 ! Si l'immigration est un « fardeau » pour Marine Le Pen, c'est précisément parce qu'elle refuse de rendre aux pauvres ce que les riches – dont elle fait partie – gagnent tous les jours sur leur dos. Ni la place ni les ressources ne manquent pour accueillir les réfugiés, mais la volonté politique. Volonté de prendre les richesses où elles sont, mais aussi volonté d'affronter les préjugés racistes et la xénophobie.

La droite française continue de réclamer comme sous l'ère Sarkozy de trier les immigrés en Libye, oubliant un peu vite que les bandes armées y font la loi. La droite allemande, elle, mesure le bénéfice pour son économie d'accueillir quelques milliers de Syriens. Mais demain, Merkel recourra à la même démagogie anti-immigrés si cela peut lui permettre de gagner une élection. La bourgeoisie a besoin de diviser pour continuer à régner. Les travailleurs européens, eux, ont tout intérêt à faire ici une place à leurs frères et sœurs chassés d'Afrique ou du Moyen-Orient.

Partager cet article

Repost 0

commentaires