Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Révolution
  • Le blog de Révolution
  • : Révolution ! est le bulletin jeunes de la Fraction l'Étincelle. Il est diffusé dans plusieurs lycées ou facultés en région parisienne et en province.
  • Contact

À propos de nous...

Recherche

Liens utiles

La page facebook de étincelle révolution :



Le site de notre revue :

Les blogs de bulletins d'entreprise "L'Étincelle" :
Blog L'Étincelle La Poste Paris
Blog L'Étincelle Altis/IBM
Blog L'Étincelle Technocentre Renault Guyancourt
Blog L'Étincelle France Télécom
Blog L'Étincelle du Rhône

Pour la coordination des luttes des
travailleurs face aux licenciements :

Collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Les organisations politiques dont nous sommes proches :


20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 14:02
Pendant l'état d'urgence, les affaires continuent...

Ce lundi 16 janvier, Hollande a annoncé lors de ses vœux aux patrons une nouvelle série de cadeaux... et autant d'attaques contre le monde du travail :

L'employeur pourra diminuer par un simple accord d'entreprise la majoration des heures supplémentaires. Elles se compenseront avec les périodes de basse activité sur plus d'un an. Les heures sup coûtant aussi cher que les normales, on peut craindre l'explosion du temps de travail. Semaines de fou pour les uns, chômage pour les autres...

Les accords d'entreprise pourront, « s'ils sont conclus dans l'intérêt de l'emploi » (= au cours d'un chantage à la fermeture de l'entreprise), revoir à la baisse les dispositions d'un contrat de travail déjà conclu. Le salarié rétif sera licencié avec des indemnités diminuées.
Les 20 milliards d'euros de « cadeau fiscal » du CICE (l’État, enfin le contribuable, paye à la place des patrons 6 % de leurs cotisations sociales) est pérennisé.

Enfin, le smicard est en solde ! En effet, pour toute embauche faite avant fin janvier, le gouvernement offre 2 000 euros par an pendant deux ans... soit précisément la portion des cotisations sociales que les patrons, déjà copieusement aidés, payent encore. Une seule condition : que le contrat dure au mois six mois.

Le temps pour Hollande de proclamer qu'il a inversé la courbe du chômage...

Partager cet article

Repost 0

commentaires