Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Révolution
  • Le blog de Révolution
  • : Révolution ! est le bulletin jeunes de la Fraction l'Étincelle. Il est diffusé dans plusieurs lycées ou facultés en région parisienne et en province.
  • Contact

À propos de nous...

Recherche

Liens utiles

La page facebook de étincelle révolution :



Le site de notre revue :

Les blogs de bulletins d'entreprise "L'Étincelle" :
Blog L'Étincelle La Poste Paris
Blog L'Étincelle Altis/IBM
Blog L'Étincelle Technocentre Renault Guyancourt
Blog L'Étincelle France Télécom
Blog L'Étincelle du Rhône

Pour la coordination des luttes des
travailleurs face aux licenciements :

Collectif contre les patrons voyous et licencieurs

Les organisations politiques dont nous sommes proches :


15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 19:52
Contre les licenciements, les salaires de misère et la casse des retraites
Contre les suppressions d'emplois et l'enseignement au rabais
Tous ensemble le mardi 23 mars !


La mobilisation des enseignants, commencée surtout dans l'académie de Créteil avant les
vacances, s'est amplifiée à la rentrée. Avec comme point culminant cette semaine, la grève
nationale du vendredi 12 mars, réussie chez les enseignants. Les manifestations ont, à cette
occasion, réuni des collégiens, des lycéens avec leurs profs dans bien des régions.

Stop aux suppressions de postes !
Le gouvernement compte supprimer 16 000 postes à la rentrée prochaine alors qu’il annonce
45 000 élèves supplémentaires. Des suppressions qui s’ajoutent aux 45 000 qui ont déjà eu lieu ces
trois dernières années et devraient atteindre les 80 000 d’ici la fin du quinquennat de Sarkozy.
Avec des effectifs si restreints, les classes sont surchargées et il n’est plus possible d’assurer ni de
recevoir un enseignement de qualité. Les médias se focalisent sur la recrudescence de la
violence dans certains établissements, mais ce n'est qu'une des nombreuses conséquences du
manque criant de personnel.

Les réformes de l'éducation ne sont que l'habillage des suppressions de postes !
Pour gérer la pénurie de personnel, la réforme que propose Chatel, le ministre de l'Éducation,
n'envisage guère comme solution que la suppression de nombreuses heures de formation pour les
lycéens, dans pratiquement toutes les disciplines, et le massacre des programmes.
Face à cette offensive du gouvernement, enseignants et lycéens ont bien raison d’exprimer leur
colère. Pour l’arrêt des suppressions de postes dans l’Éducation nationale, l’embauche massive
de personnel, la titularisation de tous les précaires et le retrait des réformes en cours.

Les lycéens sont aussi concernés !
Pour faire reculer le gouvernement, le mouvement doit encore s’amplifier. Depuis une semaine,
toutes les académies sont rentrées de vacances. Dans tous les lycées, il faut organiser des
assemblées générales pour discuter de la situation, et se mobiliser le plus largement.
L’assemblée générale des établissements en grève, les syndicats d'enseignants et de lycéens
appellent à une journée de mobilisation en région parisienne le jeudi 18 mars. Soyons-y le plus
nombreux et organisons des cortèges de nos bahuts.

Licenciements et suppressions de postes : ce sont nos futurs emplois qui sont détruits !
Les enseignants ne sont pas les seuls touchés par les suppressions de postes qui ne sont que des
licenciements dissimulés. Les ouvriers de Total à Dunkerque et bien d'autres se battent contre la
fermeture de leur site, alors que leurs entreprises accumulent des profits record. Le 23 mars, c'est
tous ensemble, ouvriers, employés, fonctionnaires et jeunes que nous pourrons montrer notre
colère.

TractLycees100315

Repost 0
Published by Révolution - dans Luttes Éducation
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 23:08

Contre les suppressions d'emplois et l'enseignement au rabais

Tous ensemble le vendredi 12 mars !


La grève des enseignants avait démarré de l'académie de Créteil, en vacances jusqu'au

week-end dernier. Mais pendant les vacances, d'autres académies ont rejoint la mobilisation.

Une dizaine d'établissements autour d'Aix-Marseille (lycées, collèges et écoles) sont mobilisés

et autant près de Lille. Des lycées sont également en grève à Lyon ou Besançon.


Stop aux suppressions de postes !

Le gouvernement compte supprimer 16 000 postes à la rentrée prochaine alors qu’il annonce

45 000 élèves supplémentaires. Des suppressions qui s’ajoutent aux 45 000 qui ont déjà eu lieu

ces trois dernières années et devraient atteindre les 80 000 d’ici la fin du quinquennat de

Sarkozy.

Avec des effectifs si restreints, les classes sont surchargées et il n’est plus possible d’assurer ni

de recevoir un enseignement de qualité. Les médias se focalisent sur la recrudescence de la

violence dans certains établissements, mais ce n'est qu'une des nombreuses conséquences du

manque criant de personnel.


Les réformes de l'éducation ne sont que l'habillage
des suppressions de postes !

Pour gérer la pénurie de personnel, la réforme que propose Chatel, le ministre de l'Éducation,

n'envisage guère comme solution que la suppression de nombreuses heures de formation

pour les lycéens, dans pratiquement toutes les disciplines, et le massacre des programmes.

Face à cette offensive du gouvernement, enseignants et lycéens ont bien raison d’exprimer

leur colère. Pour l’arrêt des suppressions de postes dans l’Éducation nationale, l’embauche

massive de personnel, la titularisation de tous les précaires et le retrait des réformes en cours.


Les lycéens sont aussi concernés !

Pour faire reculer le gouvernement, le mouvement doit encore s’amplifier. Cette semaine,

toutes les académies sont rentrées de vacances. Dans tous les lycées, il faut organiser des

assemblées générales pour discuter de la situation, et se mobiliser le plus largement.

L’assemblée générale des établissements en grève, les syndicats d'enseignants et de lycéens

appellent à une journée de mobilisation nationale le vendredi 12 mars. Soyons-y le plus

nombreux et organisons des cortèges de nos bahuts.


Licenciements et suppressions de postes :
ce sont nos futurs emplois qui sont détruits !

Les enseignants ne sont pas les seuls touchés par les suppressions de postes qui ne sont que

des licenciements dissimulés. Les ouvriers de Philips à Dreux, de Total à Dunkerque et bien

d'autres se battent contre la fermeture de leur site, alors que leurs entreprises accumulent des

profits record. Ils ont bien raison car ce ne sont pas les élections régionales à venir mais bien

l'extension de la mobilisation à tout le monde du travail et à toute la jeunesse qui fera plier

gouvernement et patronat sur leur politique de licenciements et suppression de postes.

TractLycees100308

Repost 0
Published by Révolution - dans Luttes Éducation
commenter cet article